Birima Mangara : ’’Nos finances se portent bien’’

  • Source: : APS | Le 04 juin, 2018 à 14:06:44 | Lu 2137 fois | 11 Commentaires
content_image

Birima Mangara : ’’Nos finances se portent bien’’

L’économie et la trésorerie du Sénégal ’’se portent bien’’, a assuré, lundi, à Dakar, le ministre délégué chargé du Budget, Birima Mangara, en réponse à certaines interrogations faisant état d’éventuelles difficultés financières auxquelles ferait face l’Etat sénégalais.

"Tout ne va pas bien comme dans le meilleur des mondes, mais soyez rassurés que tout va bien jusqu’ici, parce que nous respectons nos standards, nos normes, et notre économie, notre trésorerie se portent bien", a-t-il dit.

Birima Mangara s’entretenait avec des journalistes, lors de la Journée d’information et de sensibilisation sur le marché financier de l’Union économique Ouest-africain (UEMOA), qui se tient au CESAG, le Centre africain d’études supérieures en gestion de Dakar.

"Nous avons des ressources, nous sommes en train de payer ce qui doit être payé et nous sommes en train de diriger l’économie", a-t-il souligné en marge de cette rencontre avec les étudiants du CESAG, des universités et des grandes écoles de Dakar.

"Une économie repose sur des principes et des piliers, on peut avoir la manne financière qui dépasse même vos besoins, mais vous ne pouvez pas la dépenser, car il faut la dépenser par à rapport aux règles de gestion budgétaire et aux règles rigoureuses de la finance publique", a fait valoir Birima Mangara.

A la suite d’autres personnalités, des politiques ou des experts, l’ancien Premier ministre Mamadou Lamine Loum, qui fut également ministre de l’Economie et des Finances, s’est exprimé dimanche sur les difficultés financières auxquelles l’Etat sénégalais se trouverait confronté, au cours de ’’Grand Jury’’, une émission hebdomadaire de la Radio futurs médias (RFM, privée).

Il a fait état d’une "tension financière au Sénégal. Les écoles privées, les étudiants, les entreprises, les bailleurs de l’Etat la sentent", a dit Mamadou Lamine Loum.

Selon Mamadou Lamine Loum, "les eurobonds contractés en mars dernier par le gouvernement, montrent que les finances publiques sénégalaises ne se portent pas bien".

Début mars, le Sénégal levait sur les marchés financiers internationaux 1200 milliards de francs CFA, soit 2 milliards américains d’emprunt, payable sur une durée de 30 ans et à un taux d’intérêt jugé faible.

"C’est peut-être qu’ils ont entendu que nous sommes partis chercher beaucoup de milliards et ils croient que tout doit être injecté automatiquement dans l’économie mais cela ne se passe pas comme cela, c’est doucement qu’on va le faire", a commenté le ministre du Budget, en parlant de ceux qui évoquent les difficultés financières du Sénégal.

 


Auteur: APS - APS






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (10)


Khatior-bi En Juin, 2018 (14:06 PM) 0 FansN°: 1
Donc pourquoi avez-vous autant de mal pour payer ?
Reply_author En Septembre, 2018 (20:03 PM) 0 FansN°: 1
le ministre du budget sait mieux que ces experts comptables auxquels il fait appel que ces dispositifs de controle existent mais ils ne sont p[as “inefficaces” en afrique et particulierement au senegal car les ministres et les presidents sont les premiers a les fouler au pied. “internal controls” ou les systemes de controle internes de la méthodologie coso sont a la base des methodes comptables utilisees a cet egard. le referentiel coso est axe sur 4 objectifs operationnels tels que 1) le respect des lois et des reglements, 2) la protection du patrimoine comprenant les actifs de l’organisme, 3) la fiabilite et l’integrite des informations financiere et operationnelle, et last but not least, 4) l’efficacite et l’efficience operationnelle. mais aucun systeme de controle interne ne peut etre efficace s’il y a “collusion et management “override”, c’est a dire quand il y a le risque de coutournement des controles par la direction! et comme nous l’avons vu, de nombreux rapports des corps de controle comme l’ofnac dorment dans les tiroirs de macky! ca c’est un exemple de “management override”! un autre exemple c’est quand l’inspection generale de l’etat est utilisee de facon politique (“instrumentalisation”), ou quand les detourneurs de deniers publics sont accueillis a bras ouverts a l'apr, ca aneatit l’efficacite du controle. l’ige devait etre placee sous le legislatif et non sous l’executif comme le sont tous la majorite des corps de controle dans les grandes democraties. il faut egalement qu’il y ait des “oig” or office of inspectors general ai sein de chaque ministere reportant directement a l’assemblee et qui puissant travailler en coordination avec les autres corps de controle pour ne pas re-inventer le fil a couper le beurre.
bref, moralite de l’histoire, mr. mangara parle simplement pour amuser la galerie!
Khatior-bi En Juin, 2018 (14:06 PM) 0 FansN°: 2
Donc pourquoi avez-vous autant de mal pour payer ?
Anonyme En Juin, 2018 (15:16 PM) 0 FansN°: 3
les collectivités locales réclament l'effectivité du transfert de leur fonds de dotation

Anonyme En Juin, 2018 (15:51 PM) 0 FansN°: 4
Pas un sou aux collectivités locales. ..pardon territoriales. Elles vont bouffer tout notre argent sans bénef pour les populations. Circulez l'entrée pas chez les communaux
Anonyme En Juin, 2018 (16:08 PM) 0 FansN°: 5
Au point de distribuer comme des petits pains les titres d’exonération pour des produits alimentaires?

Merci. RV le jour de la reddition des comptes!!!!

 :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
Coumba Sow En Juin, 2018 (16:47 PM) 0 FansN°: 6
Il est top facile de dire que tout va bien alors que rien ne va . Geum Sa Bopp avec Bougane alerte que le pays n'a plus besoin de promesses encore moins des théories. Nous demandons à l'Etat de se presenter avec des chiffres tres claires qui justifient bien que l'economie marche .
Anonyme En Juin, 2018 (17:45 PM) 0 FansN°: 7
Tout sauf MACKY en 2019
Anonyme En Juin, 2018 (20:52 PM) 0 FansN°: 8
Cela veut dire que vos standards et normes

ne sont pas bons ainsi que "vos règles rigoureuses"

Donc il faut changer de modèle si vous en

êtiez capables.

Rendez vos tabliers ce serait mieux pour tout le

monde.
Anonyme En Juin, 2018 (23:50 PM) 0 FansN°: 9
C'est cela même. On veut faire croire que l'on est allé au delà de mars
Anonyme En Juin, 2018 (00:33 AM) 0 FansN°: 10
Prove it!

Payez la dette intérieure, spécialement les fragiles bailleurs et entreprises...

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com